Loading...

Haut de page

#CoachingSportif 3 choses que vous ne connaissez pas (encore) sur l’étirement

Prénom/Nom : Lucile Cartier

Métier/Diplôme : Coach sportif, professeur de Pilates BPJEPS AGFF.

Expérience : « Ma vie se résume au sport. Je partage mon temps entre mon métier, coach sportif, et ma passion, l’équitation, et plus particulièrement la compétition de CSO. J’ai donc développé une attention toute particulière sur la préparation physique des cavaliers, souvent insuffisante, si ce n’est inexistante. »

Lucile propose des exercices adaptés aux cavaliers

Lucile propose des exercices adaptés aux cavaliers

Pour qui ? Pour tout le monde, cavaliers, sportifs, parents, moniteurs…

Quand ? A lire et à relire de temps en temps

Où ? Partout, ce sont de petits réflexes à avoir, des choses à connaitre

1. Est il bon de s’étirer en début de séance de sport? Et avant de monter à cheval?

Etirement et cheval ?

C’est un peu la question que tout le monde se pose et qui peut recevoir des réponses différentes.

Il faut bien préciser les choses. De quel type d’étirements parle-t-on?

S’il s’agit d’étirements passifs, longs : NON, ces étirements ont pour but de gagner en souplesse, ils doivent être pratiqués en dehors de toute activité sportive, un jour de repos par exemple.

Il est même prouvé qu’ils rendent les muscles contre-performants pour les minutes ou les heures qui suivent.

S’il s’agit d’étirements actifs, courts : OUI !! Les étirements actifs effectués en dynamique sont adaptés à la partie terminale de l’échauffement, lorsque les muscles sont déjà chauds et activés.

🏇🏇 Avant de monter à cheval : en raison de la relation cheval-cavalier, l’interêt de s’étirer avant de monter serait plus de se relaxer, d’évacuer les tensions de la journée afin de ne pas les transmettre à notre cheval.

2. L’échauffement est-il le même en hiver ou en été? Le matin ou le soir?  

L'hiver à chevalL'ete à cheval

Non, bien sûr, les échauffements sont à adapter en fonction de la température et du moment de la journée, selon si on est déjà plus au moins actifs.

En hiver, l’échauffement sera plus long et plus progressif qu’en été. On devra laisser au corps le temps de s’activer, aux muscles de se réchauffer et aux articulations de se préparer aux exercices à venir.

Pour le moment de la journée, le principe est le même. Le matin en sortant du lit, l’échauffement devra être plus progressif qu’en fin de journée (sauf si on sort d’une sieste prolongée!!).

Le pansage et la préparation du cheval sont un début d’échauffement pour le cavalier, c’est donc une étape importante à ne pas sous estimer.

Ces conseils sont également valables pour nos chevaux. Adaptez leur échauffement selon les conditions pour les mettre dans les meilleures conditions de travail.

3. Que sont les courbatures? Comment les éviter?

Qui n’a jamais ressenti au lendemain d’une grosse séance d’entrainement ou après un week end de compétition, ces fameuses courbatures? Du sportif du dimanche à l’athlète entrainé, nous pouvons tous être soumis aux courbatures.

Les courbatures sont dues à de petites lésions des fibres musculaires et de leurs enveloppes. Elles sont tout à fait normales, apparaissent entre 24 et 48h après l’effort et s’estompe entre 2 et 7 jours après suivant leur intensité.

Il est préférable de ne pas pratiquer de manière trop intensive une activité sportive avant la fin de cette période de courbatures, une pratique modérée est en revanche conseillée, afin de bien irriguer les muscles.

Les étirements en fin de séance n’éviteront pas les courbatures, les lésions sont déjà créées. Etirer de manière trop intensive les muscles ayant travaillés risquerait d’aggraver la courbature plus que la réduire.

Le bain ou la douche chaude, tellement agréable après le sport, surtout en hiver, permet de relâcher le corps, de se relaxer, mais n’évitera malheureusement pas non plus les courbatures. Les bains froids sont en revanche une technique anti-inflammatoire très efficace utilisée par de nombreux athlètes, comme les rugbymen. A appliquer pour nos chevaux !

La meilleure solution pour éviter les courbatures reste l’entrainement. Plus les muscles sont habitués à fournir un effort, plus ils résisteront aux courbatures. Elles sont finalement un indicateur de notre état de forme et de celui de notre monture.

Plus on s’entraine, moins nous seront sujet aux courbatures!!

A suivre dans le prochain article : toujours plus de questions-réponses, pour mettre fin aux idées reçues sur le sport, l’équitation et la nutrition.

Si vous aussi vous avez des questions à poser à Lucile à propos de la preparation physique, n’hésitez pas à vous inscrire sur Horseee et à nous contacter à ce sujet !


Source: http://blog.horseee.fr/coachingsportif-3-choses-que-vous-ne-connaissez-pas-encore-sur-letirement/


Vos commentaires !

Aucun avis